Comment une grande table devient-elle une table de légende ? Est-ce un chef, une cuisine ? Sûrement ! Est-ce un décor, une histoire ? Tout autant ! Mais il y a parfois, plus rare, plus touchant, l'inattendu d'une simple adresse, la magie d'une enseigne. Soudain, la carte, fut-elle de restaurant, rejoint le territoire.
Parmi ces légendes parisiennes, au 18 rue Fabert, Esplanade des Invalides : Divellec.

À la carte

À partager

 Rillettes de sardines, zestes de citron vert 15

Tarama, oeufs de cabillaud fumés 18

Légumes à cru, comme une anchoïade 18

6 huîtres spéciales, de la Famille Boutrais, Nº3 ou Nº2 45/48

Palourdes, gratinées au thym citron 34

 

 

Entrées

Anchois, à la napolitaine 26

Sardines, en escabèche 25

3 huîtres, façon « Bloody Mary » 28

Bar, bonbons de pomme verte, citron caviar 38

Encornets, velours de riz fumé 42

Sériole, à la flamme, vinaigrette anisée 36

Thon -  Bar -  Saumon - Seiche, en sashimi 45

Tourteau - Toro, comme un sushi 63

Pagre, kombujime, fraîcheur de concombre 52

Caviar, pomme de terre et aigrelette 110



 

Plats 

Sole, meunière ou grillée 75

Cabillaud, épinards et écume iodée 38

Turbot, girolles et bouillon aux agrumes 75

Saint-Pierre, artichauts en barigoule 47

Langoustines, grillées au beurre citronné 65

Homard bleu de Bretagne, minestrone de Paimpol  95

 

 

Poissons à partager selon arrivage 18/100G

Turbotin, sauce béarnaise

Bar, en croûte de sel

Langouste, fumée au romarin 38/100G

  


Assiette de fromages

25 par personne

 

 

Desserts, de la « Maison Mathieu Pacaud »

25 par personne

Carte des vins

Télécharger